Notre Dame du Rocher

IIᵉ DIMANCHE DE l'AVENT

IIᵉ DIMANCHE DE l'AVENT
Le mot du Curé :

Nous avançons peu à peu dans le projet de Dieu décrit par ce beau passage du prophète Baruc. Il rejoint Jean-Baptiste qui nous annonce l’intervention divine, l’entrée du Dieu éternel dans le temps des hommes. C’est bien la raison pour laquelle Luc nous donne tous les détails géographiques et sociaux qui situent l’arrivée de Jean dans le paysage spirituel des hommes. Déjà le prophète Baruc montrait la puissance divine ramenant la communion et en cela procurant la joie à Jérusalem. Mais entre Baruc et le Baptiste, il y a une différence fondamentale, c’est la personnalisation et l’appel à la conversion. Et le Temps de l’Avent rappelle cette volonté divine de nous sauver en se soumettant à notre acceptation. Nous en trouvons un exemple dans l’épisode de l’Annonciation. Si Dieu a bien un projet et un dessein pour la venue de son Fils, par la vie de la Vierge Marie, la visite de l’ange Gabriel nous montre bien le respect de Dieu pour la liberté de la volonté de Marie. Si nous reprenons les oracles d’Isaïe utilisés par Jean-Baptiste, nous retrouvons le même processus. Par ses prophètes, Dieu exprime sa volonté et son projet. Mais nous voyons bien que le passage divin ne se fera qu’à travers une volonté humaine rendue disponible à la volonté divine. Nous sommes appelés à préparer le chemin du Seigneur, à rendre droits ses sentiers ; alors seulement Il pourra venir dans notre vie. Mais encore faut-il que nous le fassions. C’est ce que nous faisons par le désir exprimé de conversion, par une prière rafraîchie et renouvelée, par un appel à la miséricorde sollicitée par notre confession.
Publié le 07/12/2018