Notre Dame du Rocher

XXVᵉ Dimanche du Temps Ordinaire

XXVᵉ Dimanche du Temps OrdinaireLe mot du Curé :

L’Évangile nous ramène directement à la vie de l’Église aujourd’hui. C’est toute l’ambiguïté de la grandeur du message chrétien, de l’idéal évangélique, confrontée à la petitesse humaine. Souvenons-nous de cette phrase de saint Paul aux corinthiens : « nous ressemblons à des gens qui portent un trésor dans des poteries sans valeur; … »

    Ici, le Seigneur amène peu à peu ses disciples à la connaissance de la fin tragique de sa mission. Il est venu nous délivrer de l’esclavage du péché et de la mort éternelle et pour cela, Il passera par les heures ignominieuses de la Passion pour ressusciter au troisième jour. Nos braves apôtres sont désarmés devant cette conception du Messie et n’entrent pas dans la vision du Christ. Ils restent avec la manière juive d’envisager les temps messianiques. Ils croient encore - et c’est légitime de leur part puisque c’est l’enseignement rabbinique qu’ils ont reçu- que l’Envoyé viendra avec gloire et puissance pour restaurer la royauté humaine en Israël et la puissance qui va avec. Ils recherchent alors les bonnes places.

    Au long de l’histoire de l’Église, des chrétiens ont souvent cherché à utiliser les moyens spirituels pour un profit personnel. Nous voyons aujourd’hui que c’est encore le cas à travers « les affaires » qui salissent l’Église.

    À notre place, accueillons le message évangélique, dans l’innocence et la sainteté de l’enfance. Recevons comme un service ce que l’Église nous confie comme mission. Travaillons à notre sainteté quotidiennement. Par la prière, entrons dans une relation toujours à purifier avec le Seigneur en accueillant la Sagesse qui vient d’en-haut.

Ne nous faisons pas d’illusion sur les disciples !

Publié le 21/09/2018