Notre Dame du Rocher

IVᵉ Dimanche du temps ordinaire

IVᵉ Dimanche du temps ordinaireLe mot du Curé :



    Pour ceux qui ont eu la grâce de faire un pèlerinage en Terre Sainte, ils se souviennent bien sûr du lieu de la synagogue de Capharnaüm à côté de la maison de Pierre. C’est là que le Seigneur a prononcé le discours sur le pain de vie rapporté par Jean et qui nous livre le cœur de la doctrine de l’Eucharistie. Aujourd’hui, Marc souligne plus simplement ce que ressentent les auditeurs en écoutant l’enseignement du Christ si différent de celui des scribes. En effet, ceux-ci récitent une leçon alors que la Parole incarnée en Jésus se livre elle-même. L’effet est immédiat, non seulement sur l’auditoire, mais aussi vis-à-vis de satan. L’esprit impur qui interpelle le Seigneur réagit violemment à la Présence divine : Il sait qui il a en face de lui, le Saint de Dieu. La leçon est importante pour les disciples mais aussi pour nous. Elle nous confirme dans notre foi. Nous entendons quelquefois parler de « religion du livre », cette expression est fausse. Elle convient peut-être à d’autres ouvrages fondateurs de religions. Mais le Bible n’est pas un livre, c’est la Parole vivante qui se donne en Jésus Christ, nourriture pour les âmes que le Seigneur nous invite de manière pressante à assimiler : « L’homme ne se nourrit pas seulement de pain, mais de toute parole qui vient de la bouche de Dieu ».

    Cela doit nous convaincre que cet enseignement ne peut pas rester confiné. Nous devons nous en nourrir, tous les jours, afin que la grâce nous transforme, donnant à notre intelligence la Lumière de la Vérité, à notre cœur le Feu de la Charité, à notre volonté la Force de la Sainteté par l’Esprit Saint. Alors, tous les esprits impurs pourront bien se manifester, nous aurons Dieu Lui-même comme défenseur : si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?

Publié le 29/01/2018