Notre Dame du Rocher

XVIIIᵉ dimanche du temps ordinaire

XVIIIᵉ dimanche du temps ordinaireLe mot des séminaristes :    



    Depuis quelques semaines le presbytère de Biarritz affiche complet ! Joseph (pour le diocèse de Bayonne), Louis et Guillaume, bientôt Théophile et Etienne, et plus tard Maxime et Olivier, une équipe de séminaristes passe l’été à la découverte et au service de la paroisse Notre Dame du Rocher. 

    Merci chers paroissiens, de nous accueillir et merci Don Maurice, de nous offrir cette occasion de témoigner de notre joie de marcher vers le sacerdoce en laissant le « mot du curé » devenir le « mot des séminaristes »

    Voici une belle occasion de répondre à certaines questions qui nous sont régulièrement posées.

    Qu’est-ce qui vous a poussé à rentrer au séminaire ?

    Il y a autant de réponses à cette question qu’il y a de séminaristes. Pourtant nous partageons tous le désir de suivre le Christ et de Le chercher. Les paroles de Jésus dans l’Evangile de ce dimanche nous rejoignent particulièrement : « vous me cherchez non pas parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé de ces pains et que vous avez été rassasiés ». Chacun de nous a fait l’expérience fondatrice d’être rassasié, comblé, et attiré par Jésus. Cette expérience, nous voulons la renouveler et aider d’autres à la vivre. Ici, aucune manifestation surnaturelle extraordinaire mais seulement l’appel gratuit du Seigneur, sans aucun mérite de notre part, à Le suivre par amour. Cette expérience, chacun peut la vivre !

    Pourquoi la communauté Saint-Martin ?

    «Il y a de nombreuses demeures dans la maison de mon Père » dit Jésus. La Communauté Saint-Martin est l’une de ces demeures. Pour cette question également de nombreuses réponses sont possibles mais certaines spécificités de cette communauté reviennent fréquemment dans nos motivations. Parmi celles-ci, il y a la joie bien visible que les prêtres ont d’être prêtres, joie qui attire et donne envie d’être partagée. Le sens du sacré dans la liturgie, nourriture pour la vie spirituelle, la vie commune proposée et la possibilité de mobilité à travers les diocèses de France font aussi partie des raisons de notre choix.

    Que vivez-vous au séminaire ? 

    Un séminariste est en formation ! Notre devoir d’état est donc d’étudier. Sept heures par jour sont consacrées aux matières telles que la philosophie, la théologie, l’histoire de l’Eglise, le latin et le grec. Les offices communautaires rythment la journée.  Chacun prend part à la vie commune par des services : vaisselle, couture, repassage (eh oui !!!), jardinage… Sports et détente sont aussi l’occasion d’approfondir nos relations fraternelles. Comme le disait notre fondateur « avant de former des prêtres il faut former des hommes ».

    A Lourdes en novembre dernier nous étions rassemblés avec les 800 séminaristes de France. Avec une centaine de diocèses cela fait huit séminaristes par diocèse : Prions Dieu pour faire grandir ce nombre ! Forts de notre joie de marcher à la suite du Christ vers le sacerdoce, nous nous confions à vos prières et nous vous demandons de vous joindre à nous pour demander au Seigneur les prêtres dont nous avons besoin.  


Publié le 31/07/2015