Notre Dame du Rocher

XXVIIIᵉ Dimanche du Temps Ordinaire

XXVIIIᵉ Dimanche du Temps OrdinaireLe mot du Curé...                 Inculture ou désinformation ?



    Notre joie de voir rassemblés les participants au synode de la famille autour du pape François est légèrement obscurcie par la manière dont en parlent les medias. Mercredi matin, j’apprenais par France Info que le pape allait changer le dogme et la transformation de ce qui n’est finalement qu’un synode avec une centaine d’évêques et d’experts en la réunion du Concile Vatican III !!! Quelle aventure ! 

    On peut se demander quelle est l’origine de cette nullité de ce que racontent les journalistes. Volonté de nuire ? Non, et je le regrette presque. Il semble, au regard de ce qui est dit sur un certain nombre de sujets que nous connaissons, qu’il s’agisse plutôt d’une magistrale inculture. Malheureusement, cette ignorance se double d’une volonté de faire la “Une“ par des nouvelles aguichantes. Et c’est là que nous pouvons trouver une certaine malhonnêteté : la recherche des personnes interrogées ne se fera pas dans le but de dégager la réalité pour éclairer la vérité, mais seulement dans l’idée de faire du bruit. Nous avons donc devant nous l’étalage de tous les phantasmes et de toutes les revendications qui seront d’autant plus mis en avant qu’ils seront échevelés ou irrationnels. Quel est l'intérêt d’interroger le porte-parole de la Conférence des Évêques de France, Mgr Podvin, dont on sait ce qu’il dira ? D’autres, oracles reconnus - sinon compétents - ou illustres inconnus qui donneront un air de musique d’autant plus fracassant qu’ils ne connaîtront rien de solide concernant le sujet dont ils parlent et qui sera traité uniquement par la sensibilité voire la sensiblerie. 

    Il me semble donc important de rappeler que l’enseignement de l’Église trouve sa source dans ce que nous en dit le Seigneur Jésus, muri et réfléchi à travers les deux mille ans de la théologie et de l’expression par le Magistère (le Magistère est l’ensemble des enseignements donnés par le pape et les évêques en communion avec lui.) N’hésitons pas à nous informer ou nous ré-informer auprès de ceux qui en ont la compétence et des moyens qu’ils utilisent pour nous enseigner. Avez-vous lu “l’Évangile de la joie“ dernière encyclique du pape François ? Recevez-vous régulièrement par un média catholique (par exemple Famille Chrétienne) le résumé de la vie de l’Église et de ce qu’Elle a à vous dire ? Sinon nous risquons de tomber dans l’ignorance crasse, celle des paresseux, avec le risque de croire à peu près tout, sauf ce qu’il faut croire.

Publié le 10/10/2014