Notre Dame du Rocher

Le Mot du Curé – Iᵉʳ dimanche de Carême

Le Mot du Curé – Iᵉʳ dimanche de CarêmeQuelle joie !!! Nous recevons ce temps de grâce que nous offre l’Église pour nous rapprocher de Dieu et Le laisser nous réconcilier avec Lui. L’évangile du Mercredi des Cendres nous a donné les trois chemins que le Seigneur nous propose pour grandir dans la sainteté par notre conversion. C’est donc une grande joie même si psychologiquement, nous sommes toujours un peu craintifs pour entrer en Carême. Il faut prier l’Esprit Saint qui nous donnera la lumière sur le but afin que nous entrions joyeusement dans les moyens. Jésus ne nous dit pas autre chose à travers le passage d’évangile d’aujourd’hui. La réponse qu’il fait à Satan est toujours empreinte de confiance et de proximité avec Dieu. Faisons attention : il est de mode aujourd’hui de minimiser, voire de nier l’existence du démon. Sans le voir partout, n’oublions pas qu’il existe et qu’il cherchera jusqu’à la fin des temps à détourner les âmes du Seigneur et du Salut qu’Il nous propose. D’où l’urgence d’utiliser les moyens d’aumône, de pénitence et de prière que le Christ nous conseille. Car les trois tentations auxquelles Satan soumet Jésus rassemble en trois groupes celles que nous pouvons rencontrer dans notre vie quotidienne. La première concerne les richesses du monde matériel dont le confort quelque fois superflu peut nous faire oublier la Croix et le chemin qui conduit à Dieu. La seconde concerne les pouvoirs multiples qui peuvent se présenter à nous et dont nous pouvons abuser : cet orgueil nous fera croire que nous pouvons vivre sans Dieu. La troisième enfin, nous fait orienter notre vie sous la direction d’autres dieux, peut-être plus facile à contenter pour un plaisir immédiat.



Quel bonheur de recevoir un mode d’emploi pour notre Carême ! Prenons le temps de faire un point pour préciser concrètement ce que nous allons mettre en place pour nous détacher de l’homme ancien qui est en nous pour libérer l’homme nouveau dans le Christ. Ce bel idéal spirituel passe par des moyens concrets, physiques, matériels. Que chacun en conscience cherche comment conjuguer aumône, pénitence et prière pendant ces quarante jours. La paroisse vous fera diverses propositions, notamment concernant l’aumône. Avec la traditionnelle campagne du C.C.F.D., nous voulons aussi vous proposer l’initiative d’un groupe de paroissiens en faveur de la Syrie. Tout au long du Carême, ils vous expliqueront leur démarche qui se veut sur le long terme avec cette paroisse de Khabab dans le diocèse de Bosrah, Hauran et Jabal-al-Arab. Plus qu’une simple aide matérielle, il s’agit d’entrer dans une communion de prière : un texte vous sera proposé. Nous chercherons donc à faire connaissance avec nos frères dans l’épreuve, nous prierons avec eux et, en fin de Carême, une action concrète à financer vous sera proposée.



Bon et saint Carême.

Publié le 09/03/2014