Notre Dame du Rocher

Xᵉ Dimanche du Temps Ordinaire

Xᵉ Dimanche du Temps OrdinaireLe mot du Curé :



La confrontation que nous contemplons dans l’évangile aujourd’hui entre les divers groupes et le Seigneur se con:nue tout au long de l’histoire de l’Église et toujours à l’heure actuelle. Ce n’est guère étonnant car le message est toujours le même, venu du Père dans l’Esprit Saint par le Christ, puis par ses disciples. Il y aura donc toujours une opposi:on fondamentale entre le monde, soutenu par Satan, et la Vérité délivrée par le Seigneur et vécue par ses disciples. Aujourd’hui encore, le message évangélique adressé à tout homme et pour tout homme, de la concep:on naturelle à la mort selon la nature, est refusé pour toutes sortes de raisons. Mais qu’elles soient économiques ou justifiées par l’affect ou le confort, les argumenta:ons de mort ne conçoivent pas l'être humain comme sujet de l’amour divin mais comme objet de la consommation humaine. Si l'on refuse l’Évangile, alors l’on accepte l’économique. Suivre le Christ, c’est accepter un chemin différent où l’homme est au centre. Oui, ce chemin sera ardu, mais il nous conduira sûrement au bonheur. C’est un changement complet qui nous est demandé. Nous ne pourrons le faire que dans l’Esprit Saint, en ayant conscience de notre faiblesse et de notre incapacité à rejoindre la perfection promise par nos seules forces. C’est là que se trouve le blasphème contre l’Esprit Saint dont parle le Seigneur. Tout nous sera pardonné par le Père dans l’Esprit Saint. Mais si nous refusons cet Esprit Saint par qui Dieu efface la faute morale, c’est-à-dire le péché, alors nous ne pouvons pas être pardonnés ! Laissons-nous envelopper par la Miséricorde et nous serons sauvés. Mais, si nous refusons ceae miséricorde, si nous ne la sollicitons pas, son fruit - le pardon - ne pourra pas nous être donné.

Publié le 08/06/2018