Notre Dame du Rocher

LE CORPS ET LE SANG DU SEIGNEUR

LE CORPS ET LE SANG DU SEIGNEURLe mot du Curé :



    Le Concile Vatican II nous rappelle que l’Eucharistie est source et sommet de toute vie chrétienne. Source, car nous en recevons la grâce nécessaire pour être disciple, ce que le Seigneur indique lorsqu’Il parle de l’Alliance scellée en son Sang. Sommet, car tout converge vers l'action de grâce qui est la traduction du terme grec Eucharistein. Dès cette vie, nous orientons tout et tous vers le Seigneur, comme normalement à la Messe, afin de signifier le but ultime de toute existence humaine en Dieu. Oui, la grandeur du Mystère de l’Eucharistie, telle que l'Église la proclame à travers les prières composées pour la Messe, nous conduit directement à la vie éternelle : « Donne-nous de vénérer d’un si grand amour le mystère de ton Corps et de ton Sang, que nous puissions recueillir sans cesse le fruit de ta rédemption. » Chaque fois que nous communions en état de grâce, nous grandissons dans la communion, celle que nous sommes appelés à vivre en plénitude dans l’Éternité. Il est donc important pour nous de grandir dans notre foi dans la Présence Réelle dans l’Eucharistie, dans notre attention à la recevoir fréquemment, dans notre préparation à chaque communion par une disponibilité à la grâce que nous donnera le Sacrement de Pénitence. Ces deux signes sacramentels sont liés : à nous d'en vivre !

Publié le 01/06/2018