Notre Dame du Rocher

XXIIᵉ Dimanche du temps ordinaire

XXIIᵉ Dimanche du temps ordinaireLe mot du Curé :

    « Seigneur, tu m’as séduit ! » Cette parole est forte. Elle décrit de manière explicite la relation entre le Seigneur et nous. Notre rencontre avec le Christ doit nous amener à nous laisser séduire. Il y a donc bien une relation de personne à personne. C’est peut-être la première notion que nous devons intégrer : nous ne sommes pas avec un concept philosophique, un idéal psychologique. Nous rencontrons Dieu. Et l’ayant rencontré, comme Jérémie, les prophètes, et tous les saints depuis deux mille ans, nous nous laissons séduire. Les trois textes d’aujourd’hui décrivent l’état du disciple qui se met à la suite de son maître. Et comment accueillir l’absolu de l’Évangile autrement ? Renoncer à soi-même demande un attachement particulier que l’on doit inscrire dans l’amour. Tout le monde est bien d’accord pour dire de manière un peu béate que : « l’Évangile, c’est l’amour ». Et c’est vrai ! Mais rarement nous en tirons les conséquences que vivre l’Évangile, c’est aimer le Seigneur et donc renoncer à nous-mêmes pour Le suivre ! Car, cela nous entraîne sur un chemin, certes de bonheur, mais sur lequel nous devons accepter de prendre la croix : Jérémie en est bien l’exemple : il s’est laissé séduire, il a renoncé à lui-même, il a pris la croix, et alors seulement la Parole a dévoré son cœur. 

Persévérance. Patience.

Publié le 01/09/2017