Notre Dame du Rocher

2eme Dimanche de Pâques

2eme Dimanche de Pâques

Le mot du Curé :



    Notre chemin de foi en la Résurrection passe par un certain nombre d’étapes intellectuelles et spirituelles. Intellectuellement, il faut commencer par accueillir le fait de la résurrection à travers le témoignage des hommes et des femmes qui ont vu le Seigneur vivant après le jour de Pâques. Deux groupes sont bien identifiables.

Le premier en nombre rassemble tous ceux qui verront le Seigneur durant les 40 jours qui séparent l’Ascension de Pâques. Le second groupe est parmi eux mais il est beaucoup plus restreint. Il s’agit de celles et ceux qui ont vu, porté, enseveli le corps du Seigneur mort : la Vierge Marie, quelques Saintes Femmes autour de Marie Madeleine sans doute autour de Jean quelques apôtres et quelques rares disciples comme Nicodème ou Joseph d’Arimathie.

Ce petit groupe de témoins direct est au cœur de l’annonce du Mystère Pascal.

Ils ont vu Jésus mort, ils le voient vivant.

Les quatre textes d’évangile sont là pour nous rapporter ce témoignage et c’est à partir de lui que notre foi va s’enraciner. Nous avons donc besoin d’un modèle intellectuel qui nous permette de vérifier historiquement et de manière scientifique tout ce qui est vérifiable : on peut difficilement douter de la sincérité des apôtres, mais on est en droit de vérifier l’authenticité de ce qu’ils nous rapportent.

Il n’en reste pas moins que nous avons besoin de la foi, de la confiance en Dieu pour accueillir le ménage de la Bonne Nouvelle afin d’en vivre et de le transmettre.

Alors notre vie sera bouleversée et transformée et le rocher de la Résurrection deviendra celui sur lequel nous construirons notre vie en vu de la Vie Éternelle.



Publié le 14/04/2017