Notre Dame du Rocher

CHRIST ROI DE L'UNIVERS

CHRIST ROI DE L'UNIVERSLe mot du Curé :



    Nous concluons cette année liturgique en concluant l’Année de la Miséricorde. Et cette solennité du Christ, Roi de l’univers, nous invite à tout déposer dans le Seigneur qui sauve et qui pardonne. L’Évangile de ce jour place le Christ Jésus sur son Trône de Miséricorde : l’absolution de Dysmas, le Bon Larron, témoigne de la volonté divine de sauver par son pardon tous ceux qui se tournent vers Lui et reconnaissent leur péché. Recevant cette grâce par don gratuit de Dieu nous serons à même de témoigner de cette miséricorde. Et c’est bien le cœur de ce que nous pouvons proposer comme annonce. 

    Nous constatons une certaine désaffection et sécularisation de notre société qui ne veut plus de Dieu malgré les gestes de générosité que nous avons posés. Peut-être manque-t-il à notre prédication la dimension verticale ? La société propose largement tout ce qui peut combler humainement, y compris sur le plan altruiste. Et cette proposition est bien souvent plus attrayante que la nôtre. Nous devons donc rechercher ce qui va être le cœur de notre message. 

Pourquoi les foules ont suivi Jésus le Christ, saint Paul, saint Martin, saint Vincent-de-Paul et sainte Louise de Marillac, saint François de Sales, Frédéric Ozanam, Louis et Zélie Martin ou saint Jean-Paul II et tous les autres géants de la sainteté ? C’est par leur attachement au Christ qui les a aimé et s’est livré pour eux qu’ils ont attiré autant de disciples à suivre l’appel évangélique pour rencontrer Dieu, recevoir de Lui le pardon de sa Miséricorde et vivre cette amitié profonde en vue du Salut et de la Vie Eternelle.

    C’est bien là que nous devons concentrer nos efforts prophétiques d’annonce de l’Évangile : annoncer un Dieu qui sauve du péché et de la mort éternelle par amour du pécheur

Publié le 18/11/2016