Notre Dame du Rocher

XXXIIᵉ Dimanche du temps ordinaire

XXXIIᵉ Dimanche du temps ordinaireLe mot du Curé :



    Même si elle est importante, la question du mariage posée par les sadducéens cherche à la masquer l’importante interrogation sur la mort et la Vie Eternelle qui agite plus ou moins toute conscience humaine. Et la réponse du Seigneur reste sans concession : s’Il est là, c’est bien pour assurer par le Salut et la Rédemption notre passage dans la paix et la joie de la place qu’Il nous a préparé pour l’éternité. Accessoirement, Il répond à la question sur le mariage posée de manière ridicule par ses adversaires en redisant la prééminence du choix absolu pour Dieu. C’est ce que saint Paul nous rappelle dans son épitre aux Thessaloniciens : la certitude de la Vie Eternelle et l’espérance en la Résurrection doivent renforcer notre combat spirituel au milieu d’un monde pervers et mauvais qui n’a pas la Foi. 

    Le Seigneur, si nous Le choisissons sera fidèle à nous affermir en vue de notre Salut. Et ces choix que nous devons faire sont quotidiens et c’est dans l’humilité de notre humanité que nous démontrerons la force de notre option fondamentale pour Dieu et que nous comprendrons notre nécessité de recourir au Seigneur pour les accomplir. Que notre espérance trouve dans l’affirmation du Seigneur le désir de tout diriger vers l’unique absolu : le cœur de Dieu.

Publié le 04/11/2016