Notre Dame du Rocher

Iᵉʳ dimanche de l'avent

 Iᵉʳ dimanche de l'aventLe mot du curé :



    Quelle Joie, quelle Paix, quelle Espérance !

    En ces temps troublés, où nos repères humanistes des droits de l’homme sont en train de vaciller, que nous reste-t-il, que reste-t-il à nos contemporains ? Nous avons une nouvelle à leurs annoncer de la part du Seigneur, transmise par son Église depuis vingt siècles et que nous annonçait déjà Jérémie : « En ces jours là, Judas sera sauvé, Jérusalem habitera en sécurité ». Oui, au-delà des incertitudes humaines, il y a la venue du Seigneur qui nous délivre du péché et de la mort éternelle ! Le Seigneur fait miséricorde, mieux, Il EST miséricorde. Toutes les paraboles de l’Évangile nous le disent. Le pécheur qui se tourne vers Lui, le cœur contrit et repentant, trouve en Lui un cœur ouvert débordant de la tendresse du pardon. Entrons dans cette année liturgique qui sera une Année de Miséricorde par la volonté du pape François avec ce cœur contrit et repentant. Faisons l’expérience de la miséricorde en la recevant et en la pratiquant ! Nous serons alors les témoins joyeux et pacifiés d’une Espérance : chacun, quelles que soient ses convictions, ses croyances, sa race, son milieu social, son âge, son genre (!!!), peut rencontrer le Dieu unique et véritable, le Dieu de Jésus Christ, le seul Dieu d’Amour. Laissons les polémiques sur les crèches à ceux que cela intéresse ou concerne. Attachons-nous à installer une vraie crèche dans le seul lieu qui vaille : notre cœur. Alors, l’Esprit Saint, l’esprit de Noël répandra sa paix et sa douceur dans les cœurs des hommes.

Publié le 27/11/2015