Notre Dame du Rocher

SOLENNITE DE TOUS LES SAINTS

SOLENNITE DE TOUS LES SAINTSLe mot du curé :



    Avec la fête de la Toussaint, et la Commémoration des fidèles défunts, l’Église nous invite à entrer dans la méditation de ce grand Mystère de notre vie après notre passage. C’est le rappel pour chacun que notre vie terrestre est un pèlerinage qui nous conduit pas à pas, sous le regard du Père, dans le Christ comme chemin, vers la plénitude de la vie telle que l’a voulue notre Créateur. Avec la Toussaint, nous sommes dans la louange et l’action de grâce. Nous célébrons la sainteté de Dieu rendue visible dans la vie quotidienne d’hommes et de femmes de tous les temps. C’est la foule immense, dont nous faisons partie, ayant vécu l’amitié avec le Seigneur et qui aujourd’hui vit de manière plénière un face à face avec Dieu commencé ici-bas. Nous sommes dans la joie de la contemplation des merveilles accomplies par Dieu dans chacune de ces vies. C’est aussi un moment d’espérance car nous aspirons à rejoindre un jour cette multitude joyeuse. Et nous demandons leur intercession afin qu’ils nous obtiennent du Seigneur la grâce nécessaire pour que notre cheminement terrestre nous conduise nous aussi à cette plénitude.



    Le lendemain, notre prière est plus ambigüe. Il y a toujours la joie du Salut, mais notre prière comporte une dimension de charité. Nous sollicitons la miséricorde divine pour ceux que nous avons connus et aimés, mais qui vivent encore ce temps de purification qu’est le purgatoire avant d’entrer dans la plénitude de la contemplation de Dieu et de la Vie Eternelle avec Lui. Généralement, ce jour est aussi un jour de douleur, car nous vivons aussi l’épreuve de la séparation d’avec ceux que nous aimons. Et la prière pour eux comme manifestation actuelle de cet amour nous aide à surmonter l’épreuve de l’absence.



    Rendons grâce pour l’Église qui nous permet, par sa sagesse et son enseignement, de dépasser les tabous qu’une société sans foi et sans espérance peut dresser autour de la mort par peur de son évocation. Remercions Dieu de nous faire connaitre combien nous sommes aimés par Lui en découvrant le but ultime de toute existence humaine : la Vie.

Publié le 30/10/2015