Notre Dame du Rocher

VIᵉ Dimanche de Pâques

VIᵉ Dimanche de PâquesLe mot du curé :

    La Joie. Le Seigneur Jésus nous montre comment notre volonté de garder ses commandements pour demeurer dans son amour sera la cause d’une joie parfaite. Manifestement, Il nous la promet dès aujourd’hui, ce qui peut nous paraître étrange puisque nous vivons notre passage terrestre avec ses difficultés et ses épreuves. Comment arriver à faire coïncider la perfection de notre joie avec ce qui peut peser dans notre existence ? C’est peut-être parce que nous faisons trop facilement le lien avec la Joie dont nous parle le Seigneur et les plaisirs plus superficiels de la vie de tous les jours qui seront évidemment obscurcis par le fardeau des épreuves. Quel est le fondement de la Joie dont nous parle le Christ ? C’est la communion profonde entre Dieu et nous que rien ne peut atténuer, car elle est déjà enracinée dans notre vie éternelle. Ce n’est donc pas un simple sentiment mais une grâce que Dieu nous donne et qui porte toute notre vie. Les évènements difficiles ou douloureux ne pourront pas atteindre cette Joie car ils sont par définition transitoire, alors que notre joie est en Dieu, portée par la relation avec Lui, dès aujourd’hui et pour l’éternité. C’est pour cela que le Seigneur nous dit bien que c’est dans la volonté que nous aurons d’être en communion avec Lui, ce que nous montrerons en gardant ses commandements, c’est par cette volonté que s’affermira notre joie. Les évènements terrestres ne pourront pas l’atteindre, quelle que soit leur intensité. Plus nous serons dans son amour, plus nous serons dans la joie ! A l’image de sa donation totale, plus nous serons donnés dans le service de la recherche du bien de nos frères, plus nous serons dans son amour et donc dans la joie. Car nous montrerons au Seigneur l’attachement que nous Lui portons par le don et le service que nous vivrons à chaque instant. Alors nous porterons du fruit ! Alors nous serons ses disciples et tout ce que nous demanderons au Père en son nom, Il nous l’accordera.

Publié le 07/05/2015