Notre Dame du Rocher

IIᵉ Dimanche du Temps Ordinaire

IIᵉ Dimanche du Temps OrdinaireLe mot du curé :



« Que cherchez-vous ? » Cette question du Seigneur s’adresse bien sûr aux deux disciples de Jean-Baptiste, André et Jean l’évangéliste, qui suivent Jésus. Il les interroge sur leur quête spirituelle. Il est d’une délicatesse infinie dans le respect de leur recherche personnelle et ne s’impose en rien : Il leur propose simplement de venir voir où Il demeure et comment Il vit. Alors ils se feront eux-mêmes leur propre jugement qui pourra entraîner, s’ils le veulent, une adhésion. Ils pourront alors devenir des témoins comme André avec son frère Simon. Mais cette question : « Que cherchez-vous ? » s’adresse bien sûr à nous par-dessus les siècles. Le Seigneur nous invite, pour pouvoir mieux Le suivre à être clair avec nous-mêmes dans notre recherche spirituelle. Que voulons-nous ? Un gourou ? Un maître à penser plus ou moins philosophique ? Ou le Tout de notre vie ? Tant que nous n’avons pas véritablement répondu à ce qui est l’attente de notre âme, il nous sera difficile de suivre le Christ comme Il nous invite à le faire. En effet, il ne s’agit pas d’un simple attachement ou d’un code de bonne conduite mais bien de répondre au don total de son amour par le même élan dans l’Esprit-Saint. C’est ce qui est arrivé à André, car il a trouvé le Messie attendu par son peuple depuis les prophéties et donc, par chacun des membres du peuple juif suffisamment pauvre spirituellement pour réellement attendre une consolation et un soutien de la part de Dieu. Tout à la joie de sa découverte, André se précipite vers son frère afin de lui faire partager le fruit de son attente et de sa recherche. Il se trouve tellement comblé qu’il ne peut imaginer de conserver pour lui le trésor du Royaume des Cieux. Nos papes récents nous appellent à vivre la même expérience dans la recherche, puis dans l’accueil, et enfin dans la transmission. Quel bonheur de voir un frère ou une sœur dans le Christ trouver la joie de la rencontre avec le Seigneur à cause du témoignage que nous Lui aurons fait de notre propre expérience avec Jésus ! 

Publié le 16/01/2015