Notre Dame du Rocher

Iᵉʳ Dimanche de l'Avent

Iᵉʳ Dimanche de l'AventLe mot du Curé :



“Prenez garde, restez éveillés ! “ Cet appel du Seigneur vient nous saisir après notre Semaine Missionnaire Paroissiale et à l’ouverture d’une nouvelle année liturgique. C’est donc un grand moment d’espérance marqué par la Lumière du Christ. Au milieu d’une vie quelque fois difficile, marquée par les épreuves de l’humanité et les soucis de nos existences personnelles, le Seigneur vient nous rappeler sa présence, son élan dans l’Esprit-Saint. C’est à une vision de renouveau que le Seigneur nous invite, afin que nous soyons rendus plus fort grâce à Lui et par Lui seul. Nous le constatons tous les jours, les solutions et les forces humaines ne sont pas suffisantes pour porter ce fardeau. Le Christ, et avec Lui son Église, nous rappelle d’abord le but de notre passage terrestre. Il y aura un moment où Il viendra pour tout éclairer de sa lumière et cela éternellement. En attendant, à nous de méditer cette péricope de l’épître aux Corinthiens où saint Paul vient illuminer notre relation avec Dieu et à partir d’elle, toute notre vie quotidienne : « Je ne cesse de rendre grâce à Dieu à votre sujet… aucun don de la grâce ne vous manque… c’est le Seigneur qui vous fera tenir fermement jusqu’au bout ». Quelle espérance ! Quel regard de bienveillance nous transmet Paul de la part de Dieu ! Pour commencer une nouvelle année qui nous entraîne un peu plus vers Dieu, il n’y avait pas de passage plus beau et plus encourageant dans l’Écriture que celui qui est proposé à notre méditation pour ce dimanche. Nous l’avons entendu de la bouche divine s’adressant aux serviteurs fidèles ces derniers dimanches : « Entre dans la joie de ton Maître ! ». Que l’espérance qui transparaît à travers les textes liturgiques de cette semaine porte la douce joie de nous préparer à la venue du Seigneur ! Rester éveillé, c’est d’abord trouver dans une prière renouvelée et rafraîchie comme une source d’eau pure qui vient irriguer notre âme et à partir d’elle, toute notre existence. Oui, comme le dit le psaume 79 que nous lisons ce jour : « Que ta main soutienne ton protégé, le Fils de l’homme qui te doit sa force. Jamais plus nous n’irons loin de Toi : Fais-nous vivre et invoquer ton nom ! ».

Publié le 28/11/2014